Lancement Programme annuel du SINVAD, la valorisation des déchets domestiques au menu

1 juin 2015, Comments: Commentaires fermés sur Lancement Programme annuel du SINVAD, la valorisation des déchets domestiques au menu

Le nouveau coordonnateur du projet communal Système intégré de nettoiement et de valorisation des déchets (SINVAD) a fait part de son ambition de mettre l’accent sur la valorisation des déchets à travers des projets maraîchers, comme moyen de création d’emplois dans les quartiers où cette initiative est déjà mise en œuvre.

‘’Je compte mettre l’accent sur la valorisation des déchets’’, avec la création de projets maraîchers dans le Mamacounda, a indiqué, dimanche, Maodo Ndao, nouveau coordonnateur du SINVAD, en remplacement de Yoro Bâ.

Il s’exprimait lors d’un atelier de lancement d’une nouvelle phase du projet, une rencontre qui était l’occasion de faire le bilan de l’étape précédente et de dégager des perspectives pour ce projet financé à hauteur d’ ‘’une trentaine de millions’’, grâce à la coopération avec la commune belge de Sint-Niklaas.

Tout en saluant le ‘’travail formidable’’ abattu par son prédécesseur, il a relevé que jusqu’ici, le volet assainissement avait pris le dessus sur celui de la valorisation des déchets.

Pour lui, la valorisation des déchets à travers le maraîchage permettra à la commune de Tambacounda de mettre en valeur la vallée fossile du Mamacounda, transformée en dépotoir d’ordures.

Une telle option aura le double avantage de ‘’résoudre définitivement’’ la question du curage de ce ravin qui traverse la ville, lui servant de canalisation naturelle pour les eaux de pluie, et de contribuer à la création d’emplois.

‘’Nous proposons que tous les CDQ (comités de développement de quartier) autour du Mamacounda soient dotés de projets maraîchers’’, a-t-il dit.

La mairie organise régulièrement, à l’approche de l’hivernage, une opération de curage du Mamacounda, afin d’éviter des inondations causées par son obstruction par les tas d’immondices qui y sont déversés.

Depuis 2010, le SINVAD s’élargit progressivement en recrutant chaque année trois nouveaux quartiers, qui sont dotés de matériel de nettoiement.

M. Ndao a dit vouloir ‘’innover’’, en décidant de choisir cette année quatre nouveaux quartiers pour qu’ils rejoignent les 16 autres bénéficiaires, et porter ainsi leur nombre à 20. Les quatre nouveaux quartiers sont : Abattoirs complémentaires, Diallobougou, Saré Issa et Tamba Socé.

Après l’atelier de lancement, les autres étapes seront l’achat de matériel, suivi de la distribution aux nouveaux CDQ bénéficiaires qui recevront chacun 500 poubelles. Les 500.000 récoltés de leur vente aux ménages à raison de 1000 francs l’unité, leur permettront de démarrer leurs activités, a-t-il expliqué.