Tambacounda : Une Convention De Partenariat Entre La Municipalité Et Les Émigrés En Gestation

24 juillet 2015, Comments: Commentaires fermés sur Tambacounda : Une Convention De Partenariat Entre La Municipalité Et Les Émigrés En Gestation

En présence du député maire Mame Balla Lô, de l’Honorable député et non moins président du conseil départemental de Goudiry, Djimo Souaré, l’association des émigrés tambacoundois établis en France sont plus que jamais engagés à s’investir pour le développement de leur terroir. Ainsi, pendant une rencontre de plus d’un tour d’horloge, ce mardi 21 juillet 2015, ces émigrés ont étalé leurs ambitions qui se résument autour de projets et programmes viables pour une émergence de la ville.

Au cours de cette rencontre, les émigrés ont soutenu que la position carrefour de la commune de Tambacounda doit être profitable à la région. Dans leur argumentaire, ils souligneront qu’il faut en faire une réelle vitrine, une nouvelle capitale régionale qui doit mettre en relief toute les richesses et le caractère pittoresque de la région naturelle du Sénégal Oriental.

Pour relever ces défis, les deux parties, c’est-à-dire la municipalité et l’association des émigrés, s’engagent à signer une convention de partenariat pour accélérer la cadence d’un développement durable, comme l’a laissé entendre le député maire Mame Balla Lô. Et pour cela, une équipe technique doit être commise dans les brefs délais pour la rédaction de cette convention.

Pour l’Honorable député Djimo Souaré, les associations d’émigrés doivent effectivement se retrouver pour porter des projets d’envergure communale aptes à assoir les bases d’un réel développement. Les membres de la mission de rassurer que le partenariat sera à coup sûr gagnant-gagnant. Ils disent avoir constaté qu’il n’existe pas assez de coopération entre la diaspora et la mairie de Tambacounda et que pour tourner cette page et permettre à la ville de profiter des ses fils, la convention sera le déclic afin que beaucoup de projets de jeunes et de femmes puissent enfin naitre dans la commune.

Les missionnaires diront constituer cette association depuis 2009 pour conduire des actions concrètes dans le périmètre communal. Sous ce rapport, ils ont exprimé le souhait de la doter de terrains à usage d’habitat (cité des émigrés) et leur ferme volonté de tout mette en œuvre pour l’implantation de projets et programmes dans des domaines aussi variés que la transformation céréalière avec les femmes et les jeunes de la ville.
Le porte parole de l’association des émigrés de préciser que des partenaires européens les accompagneront pour la réussite de ce projet de partenariat. Les représentants de ladite association à Tambacounda, Mrs Diaby et Cissokho, se sont réjouis des recommandations faites par l’édile de la ville de s’appuyer sur une commission technique avec des membres rompus à la tâche comme ceux de l’Agence Régionale de Développement(ARD), pour un compagnonnage au profit des populations.

A en croire les participants à la rencontre, les maires adjoints Bounama Kanté, Oumou Diallo, Fodé Ndong, le Secrétaire Général Mamadou Diallo, le directeur de cabinet Kandara Soumano, le chef de cabinet Souleymane Dembélé ainsi que l’attaché de cabinet Mamadou Saliou Barry et Modou Kara Dieng, le comptable des matières , les portes de la coopération sont grandement ouvertes entre les émigrés établis en France et la Mairie de Tambacounda pour améliorer sensiblement les conditions de vie des populations.